Dans l’avion

 hublot desertLes trajets aériens, notamment les vols long courrier, augmentent les problèmes de circulation veineuse et les risques de thrombose (phlébite), pouvant entraîner au maximum une embolie pulmonaire. Ces accidents, favorisés par l’immobilité et la déshydratation, constituent communément le « syndrome de la classe économique ».

Pour limiter ce risque, suivez ces conseils :

Surtout si la durée du vol est longue (supérieure à 4 heures), n’oubliez pas de bouger régulièrement et de boire abondamment de l’eau.

Évitez l’alcool et le café qui augmentent la déshydratation. Méfiez-vous des somnifères qui accentuent l’immobilité.

Suivez les consignes sur les mouvements de gymnastique à effectuer pendant le vol. Déplacez-vous de temps à autre.

Portez des vêtements amples et confortables, qui ne serrent ni la taille, ni les chevilles.

Mettez au besoin des bas ou des chaussettes de contention (au mieux de classe II, disponibles en pharmacie)

Attention, dans certaines situations,le risque de thrombose veineuse est majoré :
si vous avez déjà eu des problèmes de phlébite, d’embolie pulmonaire ou si vous êtes porteur  d’anomalie de la coagulation ; si vous prenez des œstrogènes (contraception par exemple) ; pendant la grossesse ou dans ses suites ;si vous êtes fumeur ; en cas d’obésité ; dans les mois qui suivent une intervention chirurgicale ou une immobilisation plâtrée notamment au niveau de l’abdomen ou des membres inférieurs ; si vous êtes traités pour un cancer .